LE RÉSEAU NEURONAL » LE CORPS DE SOUFFRANCE » LA CHIMIE DES ÉMOTIONS » LES CROYANCES
 
Chaque fois que nous avons une pensée, nous fabriquons une substance chimique qui nous fait sentir ce que nous pensons.

 

La pensée active une série de circuits cérébraux et le cerveau sécrète des substances chimiques qui nous font sentir ce que nous pensons. Celui-ci échange en permanence avec le corps et évalue constamment l’environnement interne. Dans ce cycle de penser et de sentir et de sentir et penser les sentiments deviennent une forme de pensée.  

 

Il existe donc des substances chimiques pour chaque émotion : le désir, la colère, la tristesse, le sentiment de victimisation. Chaque ressenti a sa substance chimique. Dés qu’une émotion est ressentie dans notre corps ou crée dans notre cerveau, l’hypothalamus va immédiatement assembler les peptides et les lâcher dans le flux sanguin. À leur arrivée dans le sang, celui-ci sert de transporteur pour se frayer un chemin dans le corps.

 

Dans notre parcours d’expérience de vie, nous avons appris à nous détacher de nos émotions (détachement émotionnel). Une fois adulte nous agissons comme si nous n’étions pas concernés par ce que nous ressentons, nous agissons non pas en fonction de ce que nous ressentons mais en fonction de ce que nous analysons. Nous finissons par vivre, de manière à ce que chaque jour soit identique à hier, car l’analyse est souvent la même, même si les sensations et les situations elles sont différentes.

Chaque cellule corporelle est dotée de récepteurs externes. Une cellule peut avoir des milliers de récepteurs en surface qui s’ouvrent aux influences extérieures. Quand un peptide arrive sur une cellule, c’est comme une clef dans une serrure. Le peptide se fixe à la surface du récepteur, la cellule reçoit le signal et fait entrer le récepteur en mouvement, comme si on frappait à la porte et qu’on ouvrait pour laisser rentrer. Ils s’accrochent et se décrochent alternativement.

 

Quand le récepteur d’une cellule accueille un peptide, celui-ci déclenche toute une série de réactions biochimiques en cascade. Certaines de ces substances trop nocives ou trop répétées, peuvent changer le noyau de la cellule.

La bonne nouvelle est qu’il est possible de changer ces schémas programmés et tout le monde peut y avoir accès. En allant à la source de toute l’information obsolète et en la déprogrammant pour laisser la place à de nouveaux programmes alignés à nos valeurs, vos rêves et à ce que vous êtes réellement.

Cabinet à Levallois :

117 rue Aristide Briand 92300 Levallois-Perret

Skype : carolina orozco

Mail : contactcarolinao@gmail.com

TEL : +33 (0)6 26 65 66 00

Los que no viven en Francia, me pueden contactar por mail o por WhatsApp al

00 33 6 26 65 66 00

Siret : 51123588900025